02-06-2010 | Ref : 48 | 23772 |

Retour

1ère Compagnies d'engagés volontaires

La 1ère compagnie d'enragés volontaires du 4e Régiment étranger est l'héritière de la 24e compagnie montée du 1er Régiment étranger.

1ère Compagnies d'engagés volontaires En 1908, la 24ème compagnie montée, installée au Bou Denib, devient la 2e compagnie montée du même régiment. Elle se distingue au combat de Gaouz le 09 août 1918. Le 15 novembre 1920, elle devient la 2e compagnie montée du 3e REI puis, le 1er janvier 1922, compagnie montée. Elle est engagée au Maroc et participe aux opérations du djebel Sagho avec les combats de Bou-Gafer et du djebel Tsfert. A la fin de l'époque marocaine elle s'implante à Erfoud.

Le 20 novembre 1940, la compagnie montée tient garnison à Midelt et devient 8e compagnie mixte-montée. Elle fusionne en 1943 avec la 12e compagnie mixte-montée du 2e REI. Basée à Khénifra et rattachée au groupement des compagnies montées et portées du 3e REI, elle redevient le 1er octobre 1946, la compagnie montée mais de la 4e demi-brigade de Légion étrangère, et enfin le 16 octobre 1948 celle du 4e REI. Elle s'installe aussitôt à Ksar-èl-Souk.

Le fanion de la 1ère Cie portée du 4ème REI

Le 1er janvier 1950, la compagnie devient entièrement motorisée et prend la dénomination de compagnie portée du 4e REI. Elle comporte un peloton monté et un peloton porté sur Dodge et Latil. En 1952, la compagnie s'implante à Khénifra. Placée en réserve du général commandant supérieur des troupes du Maroc, elle constitue, aux dires du général Duval, le « fer de lance » de ses forces.

La création d'une nouvelle compagnie portée au sein du régiment provoque son changement d'appellation. Ainsi, elle devient 1ère compagnie portée du 4e Régiment étranger d'infanterie le 1er mars 1955. Au cours de l'été 1955, elle intègre le groupement mobile n°2 stationné au camp d'El Hajeb. Elle sauve Khénifra d'un massacre certain grâce à la foudroyante rapidité de son intervention le 19 août 1955. Jusqu'à son départ du Maroc en 1957, elle participe aux activités de maintien de l'ordre à Rabat, à Fès et à Séfrou.

Piquet d'honneur en Algérie

Implantée en Algérie dans la région de Biskra puis dans celle de Négrine, elle gagne Hassi-Messaoud au mois de juillet 1962. Le 31 mars 1963, la 2e compagnie de sapeurs démineurs de la Légion, dissoute, se transforme en 1ère compagnie portée du 4e REI à Reggan. Le 30 avril 1964, elle prend la dénomination de 1ère compagnie portée du 2e REI.

Le 1er septembre 1977, la 1ère compagnie d'engagés volontaires du Groupement d'instruction de la Légion étrangère (GILE) s'installe à Castelnaudary. Elle devient la 1ère compagnie du Régiment d'instruction de la Légion étrangère (RILE). Enfin, le 1er juin 1980, elle devient la 1ère compagnie d'engagés volontaires du 4e RE.

Forte de 40 cadres permanents, la 1ère Compagnie d'engagés volontaires voit passer dans ses rangs environ 450 légionnaires par an destinés ensuite à servir dans les régiments de la Légion étrangère.

Remise Képi blanc : un moment fort dans la vie des jeunes légionnaires !

Recrutement Légion étrangère

Site Internet de l'Armée de Terre


Képi blanc