08-02-2018 | Ref : 620 | 286 |

Retour

La Révolution à Castelnaudary 1789 – 1799

La Révolution à Castelnaudary 1789 – 1799, Marie-Rose Viala

La Révolution à Castelnaudary 1789 – 1799, Marie-Rose Viala
La première partie de l'ouvrage évoque l'évolution de la ville, le vaste territoire de la
sénéchaussée sur laquelle s'exerce son pouvoir, les besoins de changements qui s'expriment à
travers les nombreuses réunions, tant en ce qui concerne le pouvoir royal que la
« régénération » des États de Languedoc. Viennent ensuite les réunions des communautés, les
élections locales, les réunions à Castelnaudary en présence du juge-mage chargé d'organiser
les élections aux États généraux et de rassembler les cahiers de doléances. Les voeux de la
noblesse et du clergé montrent que les changements ne viendront pas de ces ordres
privilégiés.
Les années 1789-1791 voient les grands bouleversements : la Déclaration des Droits de
l'Homme et du Citoyen, la Constitution civile du clergé, la Constitution de 1791, la création des
départements, etc. Castelnaudary a perdu plus de la moitié de son territoire et dépend
désormais de Carcassonne. En contrepartie, la bourgeoisie qui n'occupait sous l'Ancien Régime
que des places secondaires, domine les nouvelles institutions : mairie, district, justice.
La Constituante a voté le libre commerce du blé, grande richesse du pays. La
bourgeoisie au pouvoir et la noblesse possèdent les terres travaillées par le « peuble », objet
de mépris. Ce peuple se révolte à trois reprises contre le transport par barques des Galabert,
négociants sans scrupule qui ont servi tous les régimes.
Nous traitons aussi des bouleversements religieux, du clergé réfractaire, des Pères de la
Doctrine chrétienne et du curé Belmas fidèles, eux, aux changements, ainsi que de la Société
populaire (le club des Jacobins) qui pendant cinq ans a transmis l'orthodoxie révolutionnaire.
Une partie importante est consacrée à l'hôpital, en particulier pendant la guerre contre
l’Espagne (1793-1795) où il est devenu hôpital militaire.
Convention et Directoire ont oeuvré à l'instruction du peuple par les trois lois scolaires.
Les fêtes révolutionnaires soigneusement réglées par le Directoire, devaient remplacer les
traditionnelles croyances et promouvoir les valeurs nouvelles.
L'ouvrage s'achève par l'image de la ville au début de XIXe siècle et par les biographies
de quelques personnalités.

Souscription pour l’ouvrage La Révolution à Castelnaudary 1789-1799

BULLETIN DE SOUSCRIPTION (.pdf / 251,88 Ko)


Recrutement Légion étrangère

Site Internet de l'Armée de Terre


Képi blanc